Amitié soleil :: 40 ans d’accueil des familles immigrantes

Lieu d’appartenance, d’entraide et de socialisation, l’organisme Amitié Soleil accueille les familles d’ailleurs pour les aider à franchir les embûches menant à l’intégration. «C’est une intégration en spirale, ce qui nous importe d’abord, c’est le vivre ensemble. Nous devenons un peu leur 2e famille en leur procurant les ressources et les références dont ils ont besoin. D’ateliers en repas et de repas en sorties, nous devenons un milieu de vie et d’intégration», explique la directrice générale, Linda Girard.

Apprendre la langue
Depuis son ouverture en 1975, l’organisme de la Petite-Bourgogne (ancienne Ste-Cunégonde) a reçu des parents de 39 pays différents dont le Bangladesh, Chine, Inde, Irak et la Libye. Alors que les enfants sont en immersion française à l’école, les parents se butent tout d’abord au mur de la langue. «Nous avons des ateliers de francisation pour les adultes et les parents. Toutes les activités (peinture, couture, repas) forment un prétexte pour développer des habiletés utiles ici», relève Mme Girard.

L’école
L’organisme communautaire famille propose un imposant programme pour les enfants : stimulation précoce (développement global, langage, etc.) avec Éduc’amuse, halte-garderie, accompagnement scolaire et encore l’outil du Passage à l’école. Il s’agit d’un cahier de suivi de l’enfant – habiletés, développement social et cognitif, etc.– dont une copie sera remise aux parents avant l’entrée à l’école.

«Les parents veulent partager avec le professeur de maternelle une évaluation complète des acquis de l’enfant – autonomie, attachement, par exemple – et de ses besoins particuliers», présente la directrice. Auparavant, l’organisme organisait aussi un camp pédagogique de mai à août pour familiariser les enfants avec leur école de quartier et les activités qui les attendent en maternelle.

Préparation scolaire
Faute de financement, ce programme n’existe plus, mais les parents disposent toutefois de causeries sur la préparation à l’entrée scolaire (persévérance scolaire, motivation, estime de soi, etc.) et d’un accompagnement scolaire à destination des parents. «Nous allons lire l’agenda de l’enfant avec eux, les notes de l’enseignant, leur expliquer le travail et écrire avec eux des messages pour l’enseignant. Le tout en français, parsemé d’anglais et de mimes pour qu’ils comprennent bien ce qui se passe à l’école», note Linda Girard.

«Y’a personne de parfait»
Un groupe de discussion pour mères immigrantes, le programme «Y’a personne de parfait» pour valoriser les compétences parentales et l’entraide inter-parents, des ateliers parents-enfants (prénatal, postnatal) et d’éveil à la lecture complètent encore les activités à destination des parents.

Le nouveau site Internet vise à rejoindre le plus de monde possible dans Petite Bourgogne, de Saint-Henri, Griffintown et les secteurs environnants du Sud-Ouest.