20 ans d’Allô Prof :: et toujours un prof à l’écoute !

Depuis une génération, une ligne téléphonique gratuite rend les devoirs et leçons moins stressants. La ligne d’Allô Prof a évolué et c’est du bout de leur clavier ou de leur téléphone que les élèves, et leurs parents peuvent trouver des informations sur le contenu des disciplines scolaires enseignées au primaire et au secondaire.

«Les périodes d’examen apportent un stress de plus. Même si on a un grand frère ou un parent prêt à nous aider, c’est souvent plus simple de parler à un vrai enseignant», rappelle le directeur des communications de l’organisme, Marc-Antoine Tanguay.

20 ans et 40 millions de questions
Chaque année, l’organisme répond aux questions de plus de 350 000 élèves – pour un total de près de 40 millions de questions en 20 ans! – sur toutes les matières (français, mathématiques, etc.). En plus de la ligne téléphonique, Allô Prof répond aujourd’hui de diverses façons : en capsules vidéo, avec sa bibliothèque virtuelle, à l’aide d’exercices, par des forums et même par texto. Une page Facebook destinée aux parents est également disponible.

«Les plus autonomes trouveront la réponse sur le site – soit 90% des élèves – et pour les autres, nous sommes toujours là par courriel ou téléphone», rassure Marc-Antoine Tanguay. Car certains élèves possèdent déjà un haut niveau de compétence en apprentissage et d’autres non. «Cela prend de la confiance en soi et une bonne stratégie – repérer les mots-clés d’un texte, par exemple. Il faut développer une mécanique rodée pour établir des liens entre ce que l’on sait et les nouveaux apprentissages», explique M. Tanguay.

Un centre pour les sciences
Un nouveau centre Allô Prof dédié aux sciences ouvre ses portes au Saguenay, dans les locaux de l’école secondaire Charles-Gravel de Chicoutimi-Nord. Depuis cinq ans, le nombre de questions des jeunes portant sur les sciences était en augmentation : près de 50% des questions portent sur la physique, la chimie ou une discipline connexe. Pour y répondre, un 3e centre a donc été créé – après Montréal et Québec – dans une région où l’expertise en vulgarisation scientifique n’est plus à démontrer.

Allô Prof a souligné ses 20 ans d’existence le 13 avril dernier par une soirée-bénéfice où les invités du milieu des affaires étaient conviés à prendre la place d’un enseignant bombardé de questions de jeunes. «Il faut être en alerte, car on peut être surpris de la multitude de questions que posent les jeunes. Vivre l’expérience d’Allô Prof, ce n’est pas reposant», ajoute Marc-Antoine Tanguay.