Café Touski :: d’expérimentation et de bonne bouffe

Dans le Centre-Sud existe un lieu où les familles se sentent un peu comme chez elles. Lancé il y a 12 ans par trois mamans du quartier Centre-Sud, Catherine Jauzion, Marie-Claude Girard et Caroline Reeves, le Café Coop Touski – comme «tout ce qu’il faut pour préparer à manger» – se démarque des places populaires de la rue Ontario où l’on mange des patates frites.

Avec sa grande cour, sa salle de jeux pour les enfants, son café équitable et sa fameuse «sauce sucrée» accompagnant les crêpes, le petit resto alternatif a su rester fidèle au souffle originel de sa création. Un endroit où bien manger pour pas cher, à deux pas du métro Frontenac, qui donne une place aux artistes du quartier.

«Nous voulions une place qui manquait au quartier, qui nous manquait. Un projet un peu fou démarré sans fonds, sans expérience de restauration et basé sur un système d’autogestion dont on est très fier», raconte Catherine Jauzion.

La coopération, de l’utopie à la réalité
D’une dizaine de membres dans ses débuts, le café coop compte 25 membres réunis en coopérative. Pourquoi cette formule? «On n’imaginait pas les choses autrement. On avait envie de partager le pouvoir et les responsabilités et surtout de donner un lieu pour le quartier qui lui appartient en propre», raconte la membre fondatrice.

Le projet de coopérative de travail autogéré s’est modelé au fil du temps et au contact des employés. Les membres se répartissent dans différents comités (approvisionnement, cuisine, planification, réparation, etc.). Il s’agit d’un lieu d’expérimentation de relations de travail loin des structures hiérarchiques traditionnelles.

«C’est un laboratoire où l’on teste nos idéaux. Il y a l’éternelle confrontation entre nos valeurs et l’obligation de rentabilité. Nous ne sommes pas naïfs, mais nous concrétisons avec Touski une forme d’utopie de conditions de travail de restauration», explique Catherine Jauzion. Ce qui n’empêche pas quelques remises en question parfois!

Des toiles et des légumes
Le café Touski est aussi le lieu de collaboration avec des organismes du quartier, comme le Carrefour alimentaire Centre-Sud dont les petits vélos de vente de légumes, les Fruixis stationnent dans un coin de la cour. Il y a aussi un partenariat avec le Marché Frontenac pour une alimentation saine, accessible et de proximité.

Pour bien manger sous l’œil bienveillant des toiles originales d’artistes locaux. «La vocation culturelle a toujours été présente. L’une des premières employées, Catherine Lalonde, a même développé ici son projet Péristyle Nomade. Nous sommes aussi un lieu pour encourager les artistes», souligne Catherine Jauzion. Une recette originale comme le chili au chocolat qui figure au nouveau menu du Touski.