ACEF du Nord de Montréal :: une lutte contre l’endettement et pour une justice économique

Spécialisé dans les domaines du budget, du crédit et de la consommation, l’ACEF du Nord de Montréal couvre un vaste territoire, celui du nord-ouest de l’île de Montréal. «Nous couvrons des quartiers pauvres, comme Parc-Extension, et d’autres qui le sont moins. Le principal problème, qui touche les plus démunis, mais aussi les gens de la classe moyenne, c’est l’endettement par crédit», confie Carole Laberge, responsable des communications de l’organisme.

Membre de l’Union des consommateurs, l’ACEF du Nord de Montréal rassemble neuf associations coopératives d’économie familiale (ACEF). L’organisme offre des formations sur le budget et le crédit, mais aussi de l’écoute-conseil pour aider les personnes à sortir de la spirale de l’endettement.

Il y a de plus en plus de faillites et de moins en moins de consolidation de dettes, négocier avec les créanciers devient également de plus en plus difficile. «Les gens ne peuvent pas se retourner sur un 10 cents lorsque survient un accident de parcours (maladie, perte d’emploi, etc.) et qu’ils ont un budget serré. De nos jours, les budgets familiaux sont serrés et le crédit sert à manger ou à se procurer des biens de première nécessité», relève Mme Laberge.

Éducation populaire à l’économie
L’organisme donne des conférences, participe aux mouvements de contestation sociale, rencontre les députés provinciaux pour présenter les dossiers propres aux citoyens de son territoire. «La détresse des gens est exponentielle. Nous négocions des ententes avec Hydro-Québec pour aider ceux qui ont du mal à payer et nous luttons aussi contre l’augmentation de tarifs de la société d’État en faisant des pressions politiques», explique Carole Laberge.

«10 milliards de solutions»
L’ACEF du Nord de Montréal fait également la promotion de la campagne «10 milliards de solutions» lancée par la Coalition opposée à la tarification et à la privation des services publics : lutte à l’évasion fiscale, instauration de 11 paliers d’imposition pour les particuliers, augmentation du taux d’imposition des entreprises et des banques, etc. «Ce sont des solutions différentes qui préservent nos acquis sociaux. Nous faisons circuler l’information».